Chronique

La tenue d’un entretien préalable à un éventuel licenciement peut se dérouler à distance via une téléconférence

La cour d'appel de Versailles, dans une décision du 4 juin 2020, a admis la licéité d'un entretien préalable de licenciement par téléconférence. Dans cette affaire, le salarié était expatrié à Dubaï et son employeur en France. Blandine Allix, avocate associée au sein du cabinet Flichy Grangé Avocats, analyse la portée de cet arrêt.

Ce contenu est accessible sur abonnement, pour le consulter :

Vous êtes abonné ou disposez de codes d’accès pour ce produit :
Codes d’accès oubliés ?

 

Nous contacter:
Par téléphone : 01 40 92 36 36
(prix d’un appel local)
Service Relation Clients
80, av de la Marne - 92541 Montrouge Cedex
Ecrit par
Blandine Allix