Fiche auteur

Déborah Fallik
Avocate / Cabinet Redlink

Suivre sur :

Ses dernières chroniques

Contrat de travail 07/04/2021

CSP : le délai de prescription de 12 mois débute à compter de l’adhésion et non à compter de la cessation du contrat de travail

Déborah Fallik, avocate au sein du cabinet Redlink Avocats, analyse un arrêt rendu le 13 janvier 2021 par la Cour de cassation qui confirme que le délai de prescription de 12 mois débute à compter de l’adhésion du salarié au contrat de sécurisation professionnelle et non à compter de la cessation du contrat de travail

Représentation du personnel 20/10/2020

Reclassement et licenciement pour inaptitude : de nouvelles précisions apportées par la Cour de cassation

Déborah Fallik, avocate associée du cabinet Redlink, revient sur l'arrêt de la Cour de cassation selon lequel la méconnaissance des dispositions sur le reclassement du salarié inapte consécutivement à un accident ou une maladie non-professionnels, dont celle imposant à l'employeur de consulter les représentants du personnel, prive le licenciement de cause réelle et sérieuse.

Contrat de travail 27/01/2020

La lettre de licenciement d’un salarié engagé par une filiale peut être signée par le secrétaire général de la société mère

Dans un arrêt du 27 novembre 2019, la Cour de cassation rappelle qu’une procédure de licenciement d’un salarié employé par une filiale d’un groupe peut être menée par un mandataire employé par la société mère de ce même groupe.

Contrat de travail 10/04/2019

Contrat de travail et norme collective : la Cour de cassation refuse la contractualisation d'un accord d'intéressement

Dans un arrêt du 6 mars 2019, la Cour de cassation écarte la contractualisation d'un accord d'intéressement dont il était fait mention dans le contrat de travail d'un salarié. Une règle que rappelle la Cour de cassation et qu'analyse Déborah Fallik, avocate associée au sein du cabinet Redlink,